Vous avez sous les yeux la nouvelle formule du blog Mmmm… ton vin ! qui a été lancé en 2008, dont le titre est aujourd’hui simplifié en mtonvin.net. En dix ans ce blog a mis en ligne plus de six cents posts. Il va continuer à publier au même rythme des compte-rendus de voyages-dégustations, des actualités sur le vin et la vigne, des billets, réflexions, entretiens et commentaires. Et à servir de lien entre les amateurs participant depuis le début des années 2000 aux voyages-dégustations et à l’achat groupé des ‘cuvées spéciales Mtonvin’. On peut le consulter depuis son smartphone.

Même vocation, même mission

Ses bandeaux (ci-dessous) ont évolué mais sa raison d’être n’a pas varié : rendre compte sur le mode magazine de l’actualité du vin sur la planète; des voyages-dégustations que nous organisons; des éditions du festival Musica Vini en liaison avec le site musicavini.fr; monter des dégustations entre nous; et élaborer des cuvées signées mtonvin.net de millésimes marquants au meilleur rapport qualité/prix.

Un convivium formé il y a plus de dix ans a offert ses contributions respectives en anglais et en français : Michael Johnson alors freelance au International Herald Tribune; Noémie Desavanne, journaliste internationale; Michel Marmin, écrivain et éditeur; Patrick du Génestoux, juriste et agronome, disciple du professeur Huetz de Lemps*; Pierre Chalmin, journaliste et romancier; Suzanne Mustacic, reporter à l’AFP; Ted Lelekas, wine teacher en Grèce; Luis Vicente Elias Pastor, historien espagnol spécialiste du vin; Christian Martel, amateur globe-trotter; Dean Tudor, dégustateur canadien; Rocco Lettieri, chroniqueur italien; Guy Laîné, marin buveur; Robert Tixier-Guichard (), auteur et journaliste; et Lincoln Siliakus (), juriste australien devenu wine blogger à Sablet.
*Alain Huetz de Lemps est géographe, spécialiste du vignoble et du vin espagnols.

De gauche à droite : Daniel J. Berger, Lincoln Siliakus, Ted Lelekas, Hervé Lebec.
Ces contributions extérieures ont été complétées par les libres témoignages de Patrick Baudouin, Michel Bettane, Elizabeth Carr, Bernard Collet, Sally Devin, Philippe Desquennes, Frédéric Galtier, Denis Grozdanovitch, Hervé Lebec, Philippe Meyer, Jacky Rigaud.
Depuis 2015, la plupart des contributions extérieures proviennent de posts circulant librement sur la toile.

Un passé qui passe bien

En 2018 le blog a célébré son 10ème anniversaire à plusieurs reprises : en mars, voyage-découverte des crus communaux du Muscadet. En juin, participation au Week-End de l’Union des Grands Crus à Bordeaux, avec visite privée des châteaux Les Carmes Haut-Brion, Lagrange, Léoville-Poyferré, Laroze, Grand Corbin Despagne, Bellevue; visite des nouveaux bâtiments de Millésima en cours d’agrandissement, et de la Cité du vin. En septembre, participation au festival Musica Vini. Et en octobre, nouveau voyage-dégustation, cette fois de La Londe-les-Maures à Bandol, en cours de compte-rendu.

Pendant ces dix années on été élaborées six cuvées spéciales (étiquettes ci-dessous), totalisant quelque 54 000 bouteilles aux environs de 5 € ttc, livrées à travers le réseau des amateurs qui se sont groupés au fur et à mesure autour du blog (1). Et plus d’une quarantaine de voyages-dégustations ont été organisés (2), dont certains chez nos fidèles parrains et marraines (voir Nos parrains).

 

 

 

 

 

Nos prochains voyages-dégustations

Nous caressons plusieurs projets au rythme de deux ou trois par an : hors d’Europe pour aller visiter un pays berceau du vin, la Géorgie; l’un des plus beaux vignobles de la planète, l’Afrique du sud; goûter les vins d’Israël sur place; et les Finger Lakes, dans le nord de l’État de New York, pendant les vendanges. Et plus près de nous, le Jura-Arbois, Bugey et la Savoie, la Catalogne, la Corse, la Moselle côtés allemand et français; Bordeaux, un univers à lui seul; et notre destination mère, la Loire.

L’activité de Mmmm… ton vin! a en réalité vingt ans. Le 10ème anniversaire fêté l’an passé est celui du blog, créé avec le concours des époux Lebec qui l’ont hébergé en « sous-sol » de leur web professionnel jusqu’en 2014. Cette année-là des hackers l’attaquent sans pitié le contraignant à stopper momentanément son activité et à changer d’hébergeur (3).

Putain, 10 ans ! disait la marionnette de Chirac au Guignols de l’info: eh oui, il y a une décade nous existions depuis une décennie ! La première cuvée spéciale remonte à fin 1998 avec un Haut-Médoc Lestage Simon 1995 repéré par Bernard Collet : c’était une répétition. J’ai retrouvé la première lettre (ci-contre) — on communiquait par fax —, qui proposait un achat groupé de Tour Haut Caussan 1997 en primeur. Parmi les destinataires, Jean d’Ormesson qui n’en a pas acheté, pas plus qu’Ophélie Winter, François Giannesini ou Alain Corneau.

Nous étions très peu nombreux au démarrage de l’aventure mais après une vingtaine de ces newsletters, la liste des destinataires s’est allongée jusqu’à couvrir entièrement la première page et en 2002, il fallait aller de l’avant et nous avons décidé de créer un site web, intitulé Lettre aux amis du monde entier buveurs de bon vin de Bordeaux… et d’ailleurs.

Le site initial (bandeau ci-dessous) a pendant cinq ou six ans constitué une première mouture du blog, publiant des articles, compte-rendus, répertoires de vignobles et de châteaux, pratiquement sans illustrations. Ils ont été peu lus à l’époque car sans communication, mais avec déjà la volonté d’expliquer, de partager en suivant la devise de Jay McInerney (de mémoire) : « j’éprouve autant de plaisir à écrire sur le vin qu’à en boire. » Toutes les rubriques ne sont pas obsolètes et certains articles ont gardé de leur actualité comme par exemple celui sur la visite chez Nicolas Joly à La Coulée de Serrant en septembre 2003. Vous pouvez toujours les consulter sur la page Archives.

 

Un regard candide sur vingt années d’histoire du vin

Le blog mtonvin.net ne prétend pas avoir retracé en 600 articles l’histoire du vin dans le monde depuis vingt ans. Il s’est borné à observer, signaler et commenter par touches impressionnistes les tendances manifestes — baisse de la consommation en Europe au profit d’une recherche de qualité; alertes sanitaires des pouvoirs publics français qui assimilent le vin aux alcools forts, tandis que l’Espagne distingue le vin comme produit culturel à part entière; phénomène du vin nature; hausse des prix et des écarts de prix entre par exemple les grands crus de Bordeaux (qui ne s’adressent plus au public français que pour quelques %) et les AOP et/ou IGP; amélioration notable de la qualité dans les régions que nous avons visitées (Italie, France, Espagne, Allemagne, etc.), due à l’accroissement des compétences des vignerons arrivant sur le marché, souvent des passionnés; recherche de cépages pouvant s’adapter au réchauffement climatique, qui facilite aussi la viticulture dans les zones septentrionales comme le Royaume-Uni; entre autres sujets.

Le blog mtonvin.net va s’efforcer de poursuivre sa quête hédoniste sur le chemin des vignes, à la recherche des crus d’aujourd’hui et de demain et de vins inconnus. 

 

(1) Médoc 2015 (Coopérative de Gaillan-en-Médoc, 1 800 bouteilles); Haut-Médoc 2009 (Tours de Charmail, 5 200 b); Haut-Médoc 2010 (Côté Pontoise (Cabarrus), 14 000 b); Corbières 2011 (Château Cascadais, 12 000 b); Graves 2015 (Château Trébiac, 10 800 b); Saint-Estèphe 2016 (Marquis de Saint-Estèphe, 10 000 b).
(2) Alentejo, Alsace, Anjou (Bonnezeaux, Coteaux du Layon, Bourgueil, Savennières, Quarts de Chaume), Beaujolais, Bordeaux (Médoc, Haut-Médoc, Entre-Deux-Mers, Fronsac, Graves, Pessac-Léognan, Pomerol, Saint-Émilion, Sauternes), Bourgogne, Chablis, Chine (Hebei, Mongolie intérieure, Ningxia), Chinon, Grèce, Languedoc, Muscadet, Navarre, Orléanais, Paris (Montmartre), Péloponnèse, Porto, Provence (Côteaux d’Aix, Bandol, La Londe-Les Maures), Rheinessen, Rioja, Roussillon, Saint-Pourçain, Sancerre, Saumur, Slovénie, Suisse, Toscane, Touraine, Trentino… (voyages professionnels compris).
(3) Aujourd’hui OVH. Selon l’agence digitale Exotikarts qui a rénové le blog, il s’agit de hackers d’origine russe, venus s’entraîner aux cyber attacks sur notre blog comme terrain de jeux. La gangrène provoquée sur la base de données a causé des dégâts considérables et difficiles à réparer. Le blog a failli disparaître, mais l’ensemble des éléments endommagés a pu malgré tout être récupéré et restauré en majeure partie : merci à tous les sauveteurs.